Clélia Barthelon

Pendant ce temps là...

2018

Vidéos, 7h50 et 8h, vidéo projecteur, caméra de surveillance


Lors de notre entrée dans le local situé au 1 rue Saint-Eutrope à clermont-Ferrand, ancienne boutique désertée depuis 4 ans, il restait une fausse caméra de surveillence. Seule, sur le mur face à la porte d'entrée, menaçante, mais n'ayant rien à disuader.

Elle est restée longtemps accrochée à son mur avant que l'on ne prenne la décision de la décrocher pour repeindre. C'était le moment de la déplacer, elle devait toujours servir son rôle.

N'ayant jamais eu vocation à filmer, j'ai installé une mini caméra à l'endroit même du futur emplacement de cette fausse caméra. Je l'ai laissé tourné pendant tout le temps des travaux, l'oubliant souvent, la déplaçant parfois. Certains ne la remarquaient qu'au bout de plusieurs jours.

Lors de l'exposition, la caméra était installée au dessus de l'entrée, invisible, indigne d'attention. Dans la cuisine, alias l'arrière boutique, était projeté 2 fois 8h d'enregistrements depuis le point de vue de la caméra inapte. Un léger différé de 2 semaines. La caméra n'était remarquée qu'à la sortie du local.